bannière

La Classification des plantes.

En 1894, Haeckel classait les êtres vivants en 3 règnes: les animaux, les végétaux et les protistes.

A partir de là, d'autres scientifiques ont créé d'autres méthodes de classification en règnes dont le plus connu est celui de Whittaker (en 1969). La classification de ce dernier comprends 2 empires et les 5 grands règnes connus:

    • Empire des Procaryotes
    • Les monères ou bactéries

    • Empire des Eucaryotes
    • Les protistes ou protozoaires
      Les champignons ou Fungi
      Les animaux supérieurs ou metazoaires
      Les végétaux supérieurs ou Metaphytes

La classification des métaphytes.

Le règne des métaphytes regroupe 3 embranchements:

    • L'embranchement des Bryophytes : ce sont les mousses et les hépatiques soit les espèces dépourvues de vraies racines (on parle ici de Rhizoïdes) et de vaisseaux conducteurs.
    • L'embranchement des Ptéridophytes : ce sont des cryptogames vasculaires (plantes dont la reproduction est "cachée" et possédant des vaisseaux conducteurs). ce sont les Fougères et lycopodes.
    • L'embranchement des Spermatophytes : ce sont les plantes à graines. on retrouve les gymnospermes (Ginkgo + conifères) et les angiospermes (plantes à fleurs)
    • Le sous-embranchement des gymnospermes : reprend les espèces dont l'ovule est nu, c'est-à-dire qu'il n'est pas "caché" dans un ovaire
      Le sous-embranchement des angiospermes : ce sont les plantes à fleurs chez lequelles l'ovule est enfermé dans un organe spécifique: l'ovaire.

La classification du sous-embranchement des angiosperme.

Les angiospermes où plantes à fleurs sont divisés en deux classes:

  • Les dicotylédones (ou Magnoliopsida) : Plantes possédant deux cotylédons lors de la germination des graines. Les fleurs des plantes dicotylédones sont généralement tetra- ou pentamères tandis que les feuilles sont le plus souvent nervurés non parallèlement (exception du plantain qui possèdent des feuilles à nervures parallèles).
  • Les monocotylédones ( ou Liliopsida) : plantes a un seul et unique cotylédon. Les fleurs sont trimères et les feuilles généralement à nervures parallèles.

La classification des monocotylédones ou Liliopsida.

La classe des Liliopsida est divisée en 5 sous-classes :

  • La sous-classe des Alismatidae
  • La sous-classe des Arecidae
  • La sous-classe des Commelinidae
  • La sous-classe des Liliidae
  • c'est dans cette sous-classe que nous retrouvons nos amies les Orchidées.
  • La sous-classe des Zingiberidae

Quid des orchidées?

Les Orchidées de toutes les régions confondues sont classées comme suit:

  • Règne des Metaphytae
  • Embranchement des Spermatophyta
  • Sous-embranchement des Angiospermes ou Magnolophytina
  • Classe des Liliopsida
  • Sous-classe des Liliidae
  • Ordre des Orchidales
  • Famille des Orchidaceae

La famille des Orchidaceae.

La famille des Orchidaceae comprend 6 sous-familles (selon la classification de Dressler) :

  • La Sous-famille des Apostasioidea : une vingtaine d'espèces dont les fleurs sont primitives; les sépales et pétales sont semblabes, il n'y a pas de labelle différenciée. elles possèdent 3 étamines fertiles et un pollen pulvérulent (=> proximité avec la famille des Lilaceae). On retrouve ici deux genres principaux: les Apostasia et les Neuwiedia
  • La Sous-famille des Cypripedioidea : une centaine d'espèces réparties en 5 genres (Cypripedium, Paphiopedilum, Phragmipedium , Mexipedium et Selenipedium). Les fleurs présentent un labelle en forme de sabot; deux étamines fertiles et du pollen granuleux.
  • La Sous-famille des Orchidoidea : une étamine fertile, une anthère unie à la colonne, des pollinies divisées en paquets et reliées à un viscidium
  • La Sous-famille des Spiranthoidea : une étamine fertile fixée à l'arrière de la colonne, des pollinies molles et friables, un viscidium antérieur.
  • La Sous-famille des Epidendroidea : orchidées présentant une étamines fertile protégées par un opercules facile à enlever; les pollinies sont cireuses, avec une parties adhérente sans rétinacle.
  • La Sous-famille des Vandoidea : l'étamine fertile est protégée par un opercule, les pollinies sont reliées à un ou deux rétinacles de structure dure.

Suite de la classification.

Chaque sous famille est divisée en tribu.
Chaque tribu divisée en sous-tribu.
Chaque sous tribu reprends de nombreux genres.
Et chaque genre comporte une à plusieurs espèces.

En dessous des espèces, on peut retrouver des sous-espèces, des variétés, des cultivars.

Les variétés sont des formes différentes des espèces qui sont apparues naturellement dans la nature sous l'action de la sélection naturelle, du climat, de la zone géographique, de l'isolement... les variétés sont normalement dénommées par des noms latins.

A coté des variétés, on trouve les cultivars. Ceux-ci sont situés sur le même rang taxinomique que les variétés mais sont issus du fruit de l'hybridation effectué par l'homme. Les cultivars sont usuellement dénommés par un nom non latinisés.

Reconnaitre le rang taxinomiques des noms.

Chaque taxon ou rang taxonimique possède une terminaison bien définie. Celle donnée ici ne concerne que la classification des plantes et n'est pas la même que pour la classification des algues, mycètes, bactéries, etc. voici le tableau reprennant le rang, la terminaison et un exemple pour une espèce, ici l'Epipactis helleborine subsp. helleborine.

Rang Terminaison en vigueur Exemple
Embranchement -phytaSpermatophyta
Sous-embranchement -phytinaMagnolophytina
Classe -opsidaLiliopsida
Sous-classe -idaeLiliidae
Ordre -alesOrchidales
Sous-ordre -ineae pas de sous ordre chez les Orchidales
Famille -aceaeOrchidaceae
Sous-famille -oideaOrchidoidea
Tribu -eae, aeNeottieae
Sous-tribu -inaetaxon souvent absent pour les orchidées
Genre diverses terminaisonsEpipactis
Espècepas de terminaison fixée mais
l'épithète spécifique donne souvent
une caractéristique de la plante
helleborine
Sous-espèceprécédé de "subsp."subsp. helleborine

Pour les variétés, formes et cultivars, on fait précédé l'épithète respectivement par "var.", "f." et "cv."

Copyright © Orchidstory.be 01 janvier 2011.